Foire aux questions

Qu'est-ce que la douleur chronique?

Selon l’Association québécoise de la douleur chronique et L’Association internationale pour l’étude de la douleur , la douleur est une « expérience sensorielle et émotionnelle déplaisante associée au dommage actuel ou potentiel des tissus. La douleur est très personnelle et subjective ».

La douleur est en fait un mécanisme de défense naturel qui veille à nous avertir lorsque notre corps subit un traumatisme ou une altération. Ce sont nos cellules nerveuses, plus spécialement les « nocicepteurs » qui transmettent ces signaux de douleur vers notre cerveau. Ces cellules se trouvent dans notre peau et dans tout notre corps.

La douleur chronique est persistante et récurrente, c’est-à-dire qu’elle peut survenir en continue (sans arrêt) ou fréquemment (épisodes fréquents) sur une période de 3 mois. Ce type de douleur n’a aucune utilité pour nos mécanismes de défense et est anormale. La douleur chronique peut être associée à des maladies (arthrite, cancer, fibromyalgie, neuropathie, etc.) ou peut se produire sans raison connue (idiopathique). Environ 1 personne sur 5 en souffrent et subissent des inconvénients financiers et psychologiques.

Voir des vidéos explicatifs

Qu’est-ce qu’un projet de recherche?

Il s’agit d’une étude qui permet d’approfondir nos connaissances sur un sujet donné (condition physique, mentale ou sociale) dans le but d’améliorer le bien-être des gens. Tous les projets sur les humains sont révisés et approuvés par un comité d’éthique qui s’assure de la sécurité et du respect des participants.

Les participants à un projet de recherche sont des personnes qui acceptent de se prêter à une expérience : que ce soit en répondant à des questions, en fournissant un prélèvement, en testant un médicament ou une méthode. La participation à un projet de recherche implique des inconvénients et des avantages : cela nécessite de l’investissement de temps, des déplacements et parfois certains inconforts. En contrepartie, cela peut procurer un sentiment d’accomplissement en contribuant à aider nos semblables. Un journaliste parle de son expérience en tant que participant à la recherche dans la Presse .

Quels sont mes droits en tant que participant à un projet de recherche ?

Tout participant à un projet de recherche s’implique de façon totalement volontaire. Il ne peut pas être forcé de participer. Il doit être convenablement informé (verbalement et par écrit) sur le déroulement du projet, ses risques, ses inconvénients et ses avantages. Un formulaire de consentement est utilisé pour décrire ces informations et pour permettre au participant de clairement indiquer son accord à participer. De plus, le participant peut se retirer du projet en tout temps s’il le désire.

Est-ce que mes données resteront confidentielles?

Oui. Les participants au projet de recherche se verront attribuer un code d’identification. Ce code permettra de conserver des informations sur ces personnes sans avoir à les nommer ou à les identifier.

Comment se fait la stimulation de douleur ?

Dans le cadre de ce projet, les chercheurs utilisent deux méthodes :

La thermode : La thermode est une plaque qui transmet de la chaleur de façon précise sur l’avant-bras d’environ 1 pouce x 1 pouce. La température transmise par la plaque est contrôlée par un ordinateur et atteint des températures qui peuvent provoquer une chaleur intense, mais pas de brûlure. Voir un exemple de séance ici .

Le bain d’eau froide : cette technique est également utilisée afin de transmettre une douleur différente qui est induite par le froid. La température du bain d’eau est ajustée à environ 10°C (similaire à celle d’un réfrigérateur) et l’eau circule dans le bain afin de conserver une température constante. L’avant-bras est immergé dans cette eau pour un maximum de 2 minutes.

Quels sont les risques liés à cette étude?

Il est attendu que les participants ressentiront des sensations désagréables liées au froid ou à la chaleur. Cet inconfort ne durera pas plus de 2 minutes à chaque test et le seuil de tolérance de chaque personne sera respecté. Ainsi, lorsqu’un participant aura atteint son seuil de tolérance, le test sera arrêté. Puisque l’équipe de recherche veille à respecter la tolérance de chacun, et parce que les températures utilisées ne sont pas dangereuses, les risques de complications sont faibles.

Puisque le projet implique une prise de sang, il est aussi attendu qu’un inconfort sera ressenti au moment du prélèvement. Les risques possibles sont une infection ou un « bleu » au site de ponction. Puisque le personnel infirmier suit une procédure stricte et aseptique, les risques de complications sont faibles.

Quels sont les avantages de ce projet ?

Les participants au projet de recherche contribueront au développement de nouvelles connaissances sur la douleur. Ils aideront indirectement les chercheurs à trouver de nouvelles façons de diagnostiquer et traiter les personnes souffrant de douleur chronique. De plus, une compensation de 40$ sera remise aux participants pour défrayer leurs frais de déplacement.

Qui dois-je contacter si j'ai des questions quant au projet?

Vous pouvez appeler l’équipe de recherche qui supervise ce projet. Ils seront en mesure de répondre à vos questions. Vous pouvez les appeler ou leur écrire sans obligation de votre part à participer au projet. Voir nos coordonnées ici.


Comment puis-je participer à ce projet de recherche?

Vous pouvez compléter le formulaire ci-dessous. Un membre de notre équipe vous contactera ensuite pour vous donner plus d'explications et vérifier votre éligibilité au projet.